Nouvelles

Tout sur les tendances du marché de la région de Québec

Actualités - Image d'intro

Québec, le 10 octobre 2018 - Pour sa conférence annuelle tendances, l'IDU a accueilli Hélène Bégin, économiste principale du Mouvement Desjardins, ainsi que Marie-France Benoit, directrice principale services-conseils, et Alain Roy, directeur général du bureau de Québec, du Groupe Altus.

Les conditions économiques

Madame Hélène Bégin a d'abord fait un survol des conditions économiques dans le marché immobilier mondial, soulignant que les répercussions de l’ALENA ne tarderont pas à se faire sentir sur nos marchés.

Le PIB, la confiance des entreprises et le taux de chômage favorisent actuellement l’économie nord-américaine. Le plus grand défi auquel devront se heurter les investisseurs dans les prochaines années est la pénurie de main-d’œuvre, problème qui pourrait faire accroître la hausse moyenne annuelle de salaire, déjà élevée à 4 %. Les investisseurs immobiliers ayant recours au financement pour le développement, le redéveloppement ou l’acquisition de propriétés seront davantage touchés par les hausses de taux d’intérêt que les investisseurs de type institutionnel et investisseurs d’envergure nationale.

Madame Bégin a conclu de manière optimiste, en encourageant les investisseurs à profiter de cette excellente période économique vécue à Québec.

Les tendances

Madame Marie-France Benoit et Monsieur Alain Roy, du Groupe Altus, ont poursuivi en présentant les principales tendances qui dessinent l’état du marché immobilier de la Capitale-Nationale.

Alimenté par des conditions de financement avantageuses, le marché de l’investissement immobilier connaît des hausses de valeurs constantes depuis dix ans dans la région de Québec, et ce, pour toutes les catégories d’immeubles. Malgré les récentes hausses du taux directeur, l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier demeure soutenu.

Outre la hausse des taux d’intérêt, tous les acteurs du marché doivent composer avec une hausse des coûts d’exploitation et de construction, la pénurie de main-d’œuvre et la rareté de terrains disponibles. La capacité d’augmenter les revenus de loyers pour pallier ces hausses de coûts est modérée par le fardeau fiscal municipal qui s’ajoute au coût global d’occupation de leurs locataires.

Du nouveau à Québec

L’acquisition de plusieurs immeubles de bureaux, notamment dans le secteur Saint-Roch, par le Groupe Mach le propulse parmi les trois principaux détenteurs d’espaces à bureau de la Capitale-Nationale, après Cominar et Industriel Alliance.

Outre ces importants investissements du Groupe Mach, le marché du bureau a connu peu de nouveaux projets spéculatifs en 2017 et 2018, aidant à stabiliser le marché. Le taux d’inoccupation est également stabilisé à 9,0 %, ce qui ramène une absorption positive.

Les pôles industriels et d’innovation se développent rapidement, dont l’Espace d’innovation Chauveau qui accueillera le nouvel entrepôt automatisé de Simons. La rareté de terrains se fait toutefois déjà inquiétante, d’autant plus que le parc industriel François-Leclerc à Saint-Augustin n’a plus que douze terrains disponibles (dont plusieurs faisant l’objet de discussions).

Le centre commercial Fleur de Lys, ainsi que l’ancien magasin Sears, ont été acquis par Trudel Alliance qui souhaite redévelopper et densifier le site. FPI BTB a également acquis le mégacentre Rive-Sud et le carrefour Saint-Romuald, deux centres commerciaux sur la rive sud de Québec, pour un investissement total de 78,5 M$.

Le secteur multifamilial compte pour 40 % de toute l’activité d’investissement (transactions de 1 M$ et plus) à Québec. Ce marché est grandement dominé par les investisseurs privés locaux. Près de 1 800 unités dans des complexes d’envergure (70 unités et plus) seront d’ailleurs livrées en 2019.

Les résidences pour aînés comptent pour environ le tiers de toutes les nouvelles mises en chantiers d’unités de logement. Les projets sont de plus en plus grands, avec des complexes de 150 unités et plus, qui ajouteront près de 1 200 nouvelles unités à l’inventaire en 2019.

L’Institut de développement urbain du Québec

L’IDU est fier de représenter l’industrie immobilière commerciale au Québec depuis plus de 30 ans. Son événement Tendances, présenté chaque automne, a pour sa quatorzième édition connu un franc succès auprès des investisseurs de la région.

Suivez-nous sur Facebook et LinkedIn pour demeurer informé des activités de l’IDU.

Les présentations des conférenciers sont disponibles pour les membres de l'IDU. Vous devez vous connecter à notre site web en cliquant ici et ensuite cliquer sur la zone membre. 

Retour à la liste des nouvelles

Afin de favoriser l’essor des centres urbains vivants où l’on apprend, travaille, évolue et se divertit, l’IDU promeut le concept d’intensification urbaine. Le concept se décline en quatre chantiers porteurs.

En savoir plus plus sur l'intensification urbaine

Nos partenaires

Platine

Or

Argent

Grand partenaire
du Réseau des Jeunes Ambassadeurs

Bronze

 

 

 

 

 

Média

 

Fournisseur privilégié