Nouvelles

Réaction de l’IDU au budget 2018 de la Ville de Québec

Actualités - Image d'intro
« La Ville de Québec se rapprochera dès 2019 d’un meilleur équilibre des responsabilités » - Nathalie Roussin, présidente CRQ-IDU

L’Institut de développement urbain du Québec (IDU) prend acte d’un budget sans surprise, mais porteur de bonnes nouvelles pour l’avenir de la Ville de Québec. L’IDU salue la déclaration du maire qui a affirmé en substance que ce budget est le dernier qui comporte des augmentations moyennes différentes pour les deux grands secteurs d’immeubles. « Le maire a déjà annoncé qu’à compter de 2019, les deux secteurs, résidentiels et non résidentiels, seront traités sur le même pied. Nous saluons cette décision, car elle mettra fin à un glissement du fardeau fiscal vers les locataires des immeubles commerciaux, industriels et à bureaux. Restera sur la table la question d’un possible rattrapage. », a déclaré Mme Nathalie Roussin, présidente du Conseil régional de Québec (CRQ) et présidente du groupe Les Immeubles Roussin.

Pour l’IDU, la mise sur pied, au printemps passé, du Groupe de travail sur l’environnement économique des entreprises dénote tout le sérieux de l’approche de la Ville afin d’améliorer sa compétitivité fiscale. « Le budget d’aujourd’hui met la table pour que les recommandations du Groupe de travail soient audacieuses et proposent de nouvelles façons de faire afin d’améliorer la compétitivité des entreprises, des commerçants et détaillants en particulier », a ajouté M. André Boisclair, président-directeur général de l’IDU.

Le budget de la Ville de Québec présente par ailleurs une approche prudente et pragmatique, notamment au chapitre de la gestion de la dette, qui continuera à reculer au cours des prochaines années, grâce à une politique de paiement comptant de certaines infrastructures, selon l’organisation qui représente les grands propriétaires immobiliers de la région. « La gestion sérieuse et rigoureuse à laquelle nous avons été habitués se poursuit et nous nous en réjouissons. Cela permet de laisser des marges de manœuvre qui, à leur tour, permettront, nous l’espérons, de stimuler le développement économique de la Ville », a ajouté M. Boisclair.

La décision de la Ville de lancer et soutenir un vaste chantier de remise à niveau des infrastructures de la Ville plaît également à l’IDU. « Le fait de s’assurer que les infrastructures de base d’une ville soient en bon état est un signe de vigueur et cela nourrit clairement l’attractivité des centres urbains. Nous saluons ce choix », a ajouté le porte-parole de l’IDU. Les investissements prévus dans le Réseau de transport de la Capitale suscitent aussi l’adhésion enthousiaste de l’organisation. « La mobilité à Québec demeure un enjeu incontournable. Le fait que la Ville maintienne ainsi ses investissements dans le réseau est une excellente nouvelle », ont conclu Mme Roussin et M. Boisclair.

 

À propos de l’IDU

L’Institut de développement urbain du Québec (IDU) est un organisme indépendant et sans but lucratif. Porte-parole de l’industrie immobilière commerciale, il se consacre au progrès de l’industrie et au développement urbain responsable au Québec. Ses membres sont des propriétaires, des promoteurs, des investisseurs et des prêteurs, ainsi que des professionnels et fournisseurs de services de l’industrie.

L’industrie de l’immobilier commercial contribue annuellement à hauteur de 15,1 G$ au PIB du Québec. Elle génère plus de 12 G$ en retombées économiques et plus d’une centaine de milliers d’emplois sont soutenus par ses activités. Elle contribue à la hauteur de 6,7 G$ en revenus fiscaux pour les différents gouvernements.

Pour la région métropolitaine de Montréal, en 2016, l’industrie représentait 2,3 G$ en impôts fonciers. C’est plus de 56 % de toutes les taxes foncières du Grand Montréal. Pour celle de Québec, l’industrie immobilière commerciale contribue à la hauteur de 53 % de toutes les taxes foncières perçues sur le territoire de la Capitale-Nationale, soit 585 millions de dollars en impôts fonciers. L’impact de l’industrie pour la région de la Capitale-Nationale se chiffre à 1,6 G$ et génère plus de 12 000 emplois-années dans la région de Québec.

 

-30-

Source :

Stéphane Dion
Directeur régional
Conseil régional de l’Institut de développement urbain
sdion@paradigme-ap.com
418-523-0523 #222
418-956-0523

 

Retour à la liste des nouvelles

Afin de favoriser l’essor des centres urbains vivants où l’on apprend, travaille, évolue et se divertit, l’IDU promeut le concept d’intensification urbaine. Le concept se décline en quatre chantiers porteurs.

En savoir plus plus sur l'intensification urbaine

Nos partenaires

Platine

Or

Argent

Grand partenaire
du Réseau des Jeunes Ambassadeurs

Bronze

 

 

 

 

 

Média

 

Fournisseur privilégié